Des hackers menacent Pokémon GO

Un groupe de hackers veut faire tomber les serveurs du très populaire Pokémon Go le 1er août.


(R&A) — Fans de Pokémon Go, attention : le 1er août risque d’être une journée noire pour vous. Un groupe de hackers baptisé Poodlecorp a annoncé sur leur compte twitter vouloir bloquer les serveurs du très populaire Pokémon Go au moyens d’attaques de déni de service.

Le groupe prévoit de faire tomber les serveurs du jeu, déjà très fragilisés par le nombre massif de joueurs connectés et de téléchargements d’applications, pour une vingtaine d’heure ou plus. La précédente attaque n’était qu’un premier test avant une attaque plus large a affirmé le leader du groupe au site web américain Mic (lien en anglais).

Le groupe, qui a déjà revendiqué des piratages de comptes Youtube et de League of Legends, semble assez confiant. Les hackers comptent sur un réseau botnet de 600 000 machines infectées qui se connecteront en même temps aux serveurs de Pokémon Go. Un réseau qui comprend des ordinateurs, des serveurs et même des caméras connectées.

Interrogé par Mic sur les raisons qui pousse PoodleCorp à hacker la nouvelle sensation de Nintendo, le leader du groupe a répondu : « Nous le faisons parce que nous le pouvons, personne ne peut nous arrêter et nous aimons juste créer du chaos ».

Avis aux dresseurs et dresseuses Pokémon, prenez vos précautions avant le 1er août !

 

source: CCM France

About heritier kandolo

CEO at rootandadmin Administrateur Systèmes et Réseaux Spécialiste en : • Langage de Script : Bash, PowerShell, AppleScript • Maintenance : Systèmes, Réseaux, Ordinateurs Maitrise : • Microsoft Certified Solution Associate MCSA Windows Server 2012 • Microsoft Certified Trainer MCT • Microsoft Office Master : Office 2013 • Microsoft Technology Associate: Windows Server Administration Fundamentals • Microsoft Technology Associate: Networking Fundamentals • Microsoft Technology Associate: Cloud Fundamentals • GNU Linux • Latex (Pour le traitement de texte) • MacOs

Check Also

Attaque 0-day Windows Word

Un simple ouverture d’un fichier MS Word pourrait compromettre votre système. Les chercheurs en matière …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *