Skip to content
Published 20 July 2016

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Un groupe de hackers veut faire tomber les serveurs du très populaire Pokémon Go le 1er août.


(R&A) — Fans de Pokémon Go, attention : le 1er août risque d’être une journée noire pour vous. Un groupe de hackers baptisé Poodlecorp a annoncé sur leur compte twitter vouloir bloquer les serveurs du très populaire Pokémon Go au moyens d’attaques de déni de service.

Le groupe prévoit de faire tomber les serveurs du jeu, déjà très fragilisés par le nombre massif de joueurs connectés et de téléchargements d’applications, pour une vingtaine d’heure ou plus. La précédente attaque n’était qu’un premier test avant une attaque plus large a affirmé le leader du groupe au site web américain Mic (lien en anglais).

Le groupe, qui a déjà revendiqué des piratages de comptes Youtube et de League of Legends, semble assez confiant. Les hackers comptent sur un réseau botnet de 600 000 machines infectées qui se connecteront en même temps aux serveurs de Pokémon Go. Un réseau qui comprend des ordinateurs, des serveurs et même des caméras connectées.

Interrogé par Mic sur les raisons qui pousse PoodleCorp à hacker la nouvelle sensation de Nintendo, le leader du groupe a répondu : “Nous le faisons parce que nous le pouvons, personne ne peut nous arrêter et nous aimons juste créer du chaos”.

Avis aux dresseurs et dresseuses Pokémon, prenez vos précautions avant le 1er août !

 

source: CCM France

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *